Un GSM? Ca téléphone!

Histoire d'un mec, qui voulait changer de GSM et voulait se faire conseiller par des pros.... Grave erreur!

Après le décès prématuré de mon téléphone portable, je suis allé dans une agence commerciale France Télécom (oui, dans une grande ville), pour avoir la joie l'honneur et l'avantage de me faire vanter les mérites de mon futur appareil par un conseiller professionnel France Télécom (et oui, je suis professionnel).

Jusque là, tout est normal. Tout a commencé au bout de 45 minutes d'attente pendant laquelle l'un des trois conseillers essayait pour un artisan les 4 234 000 sonneries du dernier YRGLUT5000 de BRONIA, l'autre essayait de remplir un nouveau contrat à raison de 1 caractère / minute et avec un doigt dans les applis extranet de FT, et le troisième tentait de dicter un courrier à un client pour lui expliquer comment se désabonner de Free.

Puis ce fut mon tour. J'ai donc demandé à mon interlocutrice (celle qui tapait à 1 caractère / minute) si un accès GPRS fournissait effectivement un accès Internet complet. La lecture assidue de la documentation commerciale ( ;-) ) ne lui a pas permis de voir la lumière sur ce point. Ne me décourageant pas, j'ai posé une deuxième question (après tout, je n'avais pas encore consommé mon joker) en lui demandant quel téléphone serait susceptibe de fournir une connectivité Bluetooth, IR, un modem intégré, et dont l'annuaire serait susceptible de se synchroniser avec un logiciel de messagerie. Même regard interloqué de l'agent qui, après plongée frénétique dans les docs, genre "Je vais louper mon oral et j'ai pas révisé", ne m'a pas fourni de réponse plus éclairée.

L'exaspération aidant, car je m'étais tout de même déplacé pour voir des "pros" et avait déjà perdu près d'une heure sans obtenir la moindre réponse, je lui ait demandé ce qu'elle connaissait des fonctionnalités d'un téléphone GSM.

La réponse ne se fit pas attendre: ça téléphone !!! Une grande nouvelle, que la lecture attentive de la documentation commerciale de FT ne m'avait pas apprise.

J'ai donc quitté l'agence pour aller choisir mon téléphone dans un magasin de quartier. Là je suis tombé sur une jeune fille de 20 ans, qui bien sur connaissait sur le bout des doigts les caractéristiques techniques de ses produits [peut être à force de les utiliser?] et m'a vendu le bon. Ca a quand même du bon, le privé...

Je vous laisse tirer toute conclusion sur cette histoire, car j'ai peur d'être de mauvaise foi.

Commentaires

1. Le 05/04/2006, 22:40 par sharo

lol :)

J'adore : "Tout a commencé au bout de 45 minutes d'attente pendant laquelle l'un des trois conseillers essayait pour un artisan les 4 234 000 sonneries du dernier YRGLUT5000 de BRONIA, l'autre essayait de remplir un nouveau contrat à raison de 1 caractère / minute et avec un doigt dans les applis extranet de FT, et le troisième tentait de dicter un courrier à un client pour lui expliquer comment se désabonner de Free"

Arf :) Je reste chez Free :)

2. Le 05/06/2007, 18:42 par dgeo

Je crois que ça n'est pas une morale prive/public, mais "grosse boîte priv(atis)ée"/"Petite boîte privée": France Telecom, c'est plus vraiment du public... Ceci dit je reste chez free aussi ;)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.civade.com/trackback/1

Fil des commentaires de ce billet