Expérimentations autour de la Raspberry Pi

raspberry-pi.jpg

La Raspberry Pi, avec plus d'un million de cartes vendues, et est succès fulgurant. Grace à son Linux embarqué et son coté "micro ordinateur complet", cette petite carte a su s'imposer à un public qui n'était pas forcément acquis à priori à l'open hardware et à la bidouille.

Ce petit billet sans prétentions regroupe quelques informations sous forme de FAQ, glanées sur la toile, et permettant de gagner du temps sur des manips ou des objectifs particuliers...

Il pourra être enrichi au fur et à mesure des trouvailles...

Lire la suite...

Tuto : exporter en DXF sur un logiciel qui n'a qu'une fonction imprimer

Certains logiciels, ne possèdent pas de fonction d'export (DXF, SVG, etc..) permettant d'utiliser le résultat de leurs travaux pour importer dans un logiciel de dessin ou pour faire des parcours d'usinages. C'est par exemple le cas de FrontPanel express, qui est prévu pour faire des face avant d'appareils. Il est conçu pour permettre la commande directe des faces avant réalisées dans le logiciel, ou leur impression et c'est tout.. Point de fonction d'export... Nous allons voir une petite astuce permettant d'exporter en DXF à partir de la fonction d'impression.

Cette astuce est multiplateforme. je l'ai testée sur PC et Mac. Elle devrait également fonctionner sous Linux, le coeur de l'astuce étant basé sur le logiciel Inkscape, qui tourne sur ces 3 environnements.

Lire la suite...

Faire en sorte que Midnight commander (MC) garde la mémoire du répertoire courant sur ubuntu, debian ou Readynas de Netgear

MC sous OSXMidnight commander (mc) est un petit outil bien pratique qui fournit une interface à fenetre en mode texte comme le faisait Norton Commander sous DOS. Adapté à Unix, on peut faire avec la souris de nombreuses manipulations, copies, etc, sur les fichiers.

Sur Redhat ou Centos, Midnight commander garde trace du répertoire courant après sa sortie, ce qui est bien pratique. Par contre, sur Ubuntu, Debian, ou des systèmes utilisant Debian (comme le ReadyNAS duo de Netgear), lorsque l'on sort de mc, on se retrouve dans le répertoire dans lequel on était avant d'utiliser mc ce qui n'est pas très pratique.

La solution consiste à modifier ~/.bashrc afin d'ajouter la ligne suivant :

source /usr/share/mc/bin/mc.sh

Après délog et relog, mc mémorisera le répertoire de sortie... A noter que sur readynas, après activation de l'UTF8 français, mc bugge sérieusement en provoquant un saut de ligne dans l'affichage, qui empêche l'utilisation des menus déroulants.

Cela se corrige aisément, en mettant dans ~/.bashrc :

alias mc=LANG=us_US mc

Mais alors comment combiner les 2 hacks pour corriger le bug d'affichage ET mémoriser le répertoire d'appel de mc? Simple. Toujours dans le fichier ~/.bashrc, remplacer les 2 solutions précédentes par :

# fix mc
alias mc='LANG=us_US . /usr/share/mc/bin/mc-wrapper.sh'

MC fonctionne sur pratiquement tous les systèmes, y compris osx et windows. J'espère que ce truc vous aura été utile.

Arduino network power switch : télécommander via ethernet des équipements basse tension ou 220V avec une arduino

Ce qui devait arriver arriva... A force de jouer avec des cartes Arduino d'un coté et un environnement domotique de l'autre, l'envie vient de jouer avec les 2 en même temps... Voyons ici comment réaliser un "power switch", c'est à dire commander une carte relais, par ethernet, avec une arduino. Cette carte relais sera utilisée pour commander un automatisme de portail d'un coté(sortie sur contact sec) et une imprimante réseau de l'autre. Intéret de la chose par rapport à des modules X10 : le cout. En effet, chaque module X10 220V vaut 39€, alors que l'ensemble Freeduino (15€), carte ethernet (15€) et carte relais (6€) coute le même prix et permet de commander 2 modules au moins...

Nous verrons aussi comment l'ntégrer ensuite à un envionnement domotique sous Linux, utilisant Heyu et le fontal domus.link pour l'interface web.

Lire la suite...

Arduino shields : la catalogue de cartes additionnelles continue de s'étendre

Freeduino

Sous le vocable "Arduino Shields" sont désignées les cartes d'entrées sorties pour Arduino, cette jolie petite plateforme de développement embarquée à base de processeur Atmel ATMega8 / ATMega168 / ATMega328. On trouve de nombreuses cartes, qui pour entre 15 et 30 euros pièce ajoutent des fonctionnalités intéressantes à l'Arduino : Ethernet, transmissions sans fil (Xbee), interfaces LCD graphique couleur, monochrome, ou texte, clavier, matrices de leds...

De quoi titiller votre imagination!

Lire la suite...

Arduino / boarduino sous stéroides avec l'ATmega328 en remplacement direct de l'ATmega168

Arduino avec support DIP : modifiable

Que le premier possesseur d'arduino qui n'ait pas été limité par la taille mémoire du micro-contrôleur lève la main...

En fait, nous avons été servis par Atmel qui nous met a disposition un micro-contrôleur compatible avec 32Ko de flash au lieu de 16, et 4Ko de ram au lieu de 2 et 1K de flash au lieu des 512 octets, et le tout parfaitement compatible avec l'ATmega168 oul'ATmega8 qui équipe nos cartes à l'origine. Super !

Mais voyons comment l'installer.

Lire la suite...

Domotique X10 libre avec Heyu + linux ubuntu + carte relais + carte velleman k8055

Logo X10

Le cahier des charges :

Je souhaite mettre en place une base d'installation domotique évolutive, afin de piloter un ensemble de choses dans la maison. Elle devra avoir une consommation électrique étudiée (donc pas de bi-xeon en serveur, mangeant 500w en permanence...).

Cette installation devra dans un premier temps être capable de piloter :

  • L'arrosage automatique (3 zones indépendantes)
  • La pompe de la piscine (1 voie, 220V)
  • L'éclairage de la piscine (1 voie basse tension 12V)
  • Certains éclairages du salon

Elle devrait pouvoir être pilotée par télécommande radio, interface web (locale ou distante), et idéalement par iPhone (local en wifi, ou distant via 3G).

Dans un deuxième temps, je souhaiterais ajouter à cette installation :

  • L'asservissement du chauffage électrique (hors gel / ou température de confort automatiquement en fonction de plages horaires de présence)
  • L'asservissement du ballon d'eau chaude (déjà asservi par un relais heures creuses EDF, je souhaiterais pouvoir désactiver / activer / forcer le fonctionnement du ballon à distance, afin de le couper pendant les périodes de congés et le réactiver à distance 12h avant le retour de congés)
  • La modulation des plages horaires d'asservissement de certains équipements en fonction de grandeurs physiques externes. Par exemple, le temps de fonctionnement de la pompe piscine en heures devrait être asservi sur la température moyenne extérieure constatée divisée par 2 (ex : si 25 degrés, temps de fonctionnement = 12,5 heures) et tirer au maximum parti des heures creuses EDV (12h00-14h00, 1h00->7h00).
  • La modulation des plages horaires de commande d'autres équipements en fonction de prévisions météo (ex : on n'arrose pas si il est censé pleuvoir le lendemain), ou sur des grandeurs physiques (on arrose ++ si la température moyenne constatée est importante, et -- si il fait plus frais).
  • La lecture de divers capteurs de températures, et le graphe des valeurs relevées
  • La lecture et le graphe des consommations électriques à partir du compteur EDF
  • La lecture de l'information envoyée par EDF pour le pilotage heures creuses / heures pleines

L'installation ne devra PAS:

  • Gérer de caméras (vidéo surveillance). En effet, il existe désormais des serveurs vidéos en provenance de chine, qui diffusent en http sur du mP4 pour une somme modique. Il n'y a donc aucun intérêt à refaire la fonction. De plus, la détection de mouvement impose une vitesse minimale de processeur (pentium4 mini) incompatible avec les besoins mini d'une installation de domotique.
  • Gérer de media center. il y a des systèmes dédiés pour cet usage, et le cout sur l'installation serait important.
  • Fonctionner sous windows
    • <troll>par principe</troll>
    • <troll>pour des raisons de licence</troll>
    • <troll>parce que cela mange trop de CPU</troll>
    • <troll>parce que j'ai le choix</troll>
    • et parce que d'abord. Na.

Découvrons comment le problème a été résolu avec Linux et des Logiciels Libres...

Lire la suite...

Réalisation d'une interface USB avec afficheur LCD / récepteur Infrarouge compatible LIRC pour Linux ou Windows avec un ATtiny 2313

irlcd.jpg

Ayant découvert sur différents sites web qu'il était possible sur base de micro contrôleur AVR sans interface USB, de développer des applications contenant une implémentation complètement logicielle du protocole USB 1.1 (basse vitesse), je me suis intéressé à ces possibilités en vue de doter un serveur linux sans écran d'un dispositif permettant de :

  • Prendre des ordres d'une télécommande RC5 (compatible Philipps / Sony)
  • Afficher des informations sur un LCD 2x20 ou 4x20 caractères compatible HD44780

Vous trouverez dans cet article les détails de la réalisation matérielle (très smple), la mise en œuvre logicielle, ainsi que deux drivers pour utiliser cette interface sous Windows avec le programme LCD Smartie (DLL pilote) et pour Linux avec LCD4Linux.

L'interface finie (le trou dans la partie supérieure est pour le capteur infra rouge pour lire les signaux de la télécommande RC5):

Lire la suite...

Mise en place d'un port série sur le NAS NSLU2 de Linksys équipé de la distribution uNSLUng

Implantation et brochage du connecteur série sur le NSLU2

La plupart des appliances qui marchent avec un linux embarqué disposent d'au moins un port série, mais qui n'est malheureusement accessible qu'en interne. Dans le meilleur des cas, le connecteur et les transceivers RS232 sont présents, mais le plus souvent il n'y a rien qu'un emplacement sur la carte mère pour un accès aux signaux ttl ou 3.3V du port série. Il convient donc de souder un connecteur sur la carte mère de notre appliance, et de réaliser un adaptateur de niveau qui nous permettra de connecter notre console série. Les efforts seront bien récompensés, puisque la plupart du temps les constructeurs donnent accès à un shell direct, sans aucune protection étant donné la relative complexité 'mécanique' d'accès à ce shell. Nota: Le principe est également valable pour le WRT54G de Linksys qui dispose non pas d'un mais de 2 ports série...

Voyons ici comment cela se passe sur un NAS NSLU2 de Linksys...

Lire la suite...

Conversion CNC (CAM) d'une micro fraiseuse Proxxon MF-70

MF70

Nouveau: Voir la fraiseuse terminée en vidéo : ICI

Ça fait déjà pas mal de temps que je lorgnais sur le web, sur les différentes fraiseuses modifiables en fraiseuse à commande numérique ou les tables de fraisage de conception totalement artisanales. Mais, plutôt que de me lancer bille en tête dans la fabrication d'une fraiseuse à partir de rien, ce qui nécessite soit de faire sous traiter la fabrication de pièces usinées, soit de passer par du bois, du système D et souvent pour un résultat approximatif, j'ai préféré m'orienter sur l'achat d'une micro fraiseuse toute faite, puis de la convertir en CNC.

Par contre, il a fallu se faire une culture sur de nombreux sujet, comme le choix des moteurs pas à pas, de l'alimentation pour les moteurs pas à pas, de la carte contrôleur pas à pas, des logiciels de pilotage CNC, du couplage des moteurs, de la réalisation de la mécanique, etc... Alors comme tout ceci m'a pris un peu de temps, autant partager!

Lire la suite...

Arduino / boarduino : Plateforme open source de développement électronique à base de microcontrolleur ARM Atmega8 / AtMega168

Boaduino

Développer sur de l'embarqué n'a jamais été aussi facile. Muni d'une carte électronique à base de microcontrolleur AVR ATMEGA168 à 17.5$, d'un environnement de développement intégré (IDE) open source permettant de développer en Wiring (pratiquement du C) et d'envoyer son programme sur la cible, vous allez pouvoir envisager de développer simplement de petites applications tenant dans 16K de mémoire flash, et controllant de multiples périphériques....

Lire la suite...

Monter un disque multimedia sur Linux Redhat Enterprise 4 / CENTOS 4 - "FAT: invalid first entry of FAT"

L'implémentation du système de fichier FAT sur certains disques multimedia est parfoi fantaisiste, au point qu'il en devient parfois difficile de monter certains périphériques ésotériques sur Linux pour cause de nom compatibilité FAT... On se retrouve alors avec des erreurs noyau de type : FAT: invalid first entry of FAT (0xffffff8 != 0xf00f800) - VFS: Can't find a valid FAT filesystem on dev sda4.

Mais les derniers noyaux 2.6 donnent la solution. Voyons comment la mettre en oeuvre sur des versions antérieures...

Lire la suite...

Installation d'une CentOS 5 sur un portable sans lecteur CD ou DVD à l'aide de PXE

Il est parfois dans la vie des moments ou rien ne va. Ainsi, lors d'une tentative d'installation d'une centos5 sur un ordinateur portable, j'ai pu constater que son lecteur CD était défectueux. Qu'à cela ne tienne, la carte réseau du portable supportant le boot PXE? nous allons l'installer en réseau... Au fait, la machine est un Acer 292WLMI, mais est en fait un barebone Compal CL51. J'ai également testé la me manip surun Xbook (Compal CL50) avec succès.

Lire la suite...

Serveur NAS Linksys Nslu2 : un serveur linux complet qui consomme 5 watts..

NSLU2

Avec un processeur Intel IPX 420 tournant à 266 Mhz (underclocké à 133 Mhz sur les anciens modèles), un peu de ram, un peu de flash, 2 ports USB pour brancher des clés ou disques durs USB et à moins de 80 euros, le NSLU2 représente un très bon investissement pour faire un petit système de stockage. D'autant que fidèle à ses habitudes, Linksys a publié les sources et que de nombreux utilisateurs se sont mis à customiser l'appareil pour en faire beaucoup plus qu'un nas: un serveur fonctionnant sous Linux... Découvrons ici les possibilités de l'appareil.

Lire la suite...

Téléphone VOIP Wifi 'white' (blanc) de Free: linux, telnet, navigateur & serveur web dans 50 grammes de technologie...

Free White

Pour 60 euros t'as plus rien??? Si, tu as un téléphone Wifi, connectable au réseau Wifi de free (freephonie) mais aussi à d'autres réseaux sans fil, et qui avec quelques manipulations et tweaks peut se transformer en un adorable gadget pour Geeks sous linux avec noyau 2.6, avec serveur telnet, ssh, web, et navigateur web graphique. Le must de la VOIP... Communément appelé 'white' ou 'blanc' par opposition au 'black' (noir) qui fait aussi GSM, ce téléphone ne fait que du Wifi. Et pour ceux qui veulent, il est toujours possible de développer des applications embarquées.... Voyons comment customiser ce produit...

Lire la suite...

Carte FOX : extension multi-fonctions

Une petite extension pour carte FOX permettant d'ajouter de nombreuses ressources...

Lire la suite...

Firmwares personnalisés et linux embarqué: la déferlante

Linksys NSLU2

Certains constructeurs de matériel n'hésitent pas à utiliser linux pour motoriser leurs "appliance". Ainsi, entre les lecteurs DVD, les routeurs, les serveurs NAS, il existe de nombreux produits qui fonctionnent avec Linux. Même si certains ne se plient pas tout à fait aux règles de publication du code source, qui vont généralement avec l'intégration de linux, les bidouilleurs de tout poils font leurs choux gras de ces matériels personnalisables à souhait...

Lire la suite...

Un master sur les logiciels libres forme des chefs de projets et des architectes des LL

L'Université du Littoral de la côte d'Opale à Calais innove avec la création d'un Master I2L (Ingénierie du Logiciel Libre).

En partant de l'idée que le libre est désormais une réalité incontournable pour les organisations d'aujourd'hui, la formation propose en 2 ans, de former des informaticiens de haut niveau capables de mener à bien la mise en place de solutions informatiques basées sur l’intégration de produits et technologies issus du monde du logiciel libre et d’accompagner les organisations dans des processus de migration vers les logiciels libres ou d’intégration de ces logiciels.

Une initiative à saluer, car va permettre de disposer de cadres formés aux nouvelles exigences du libre pour l'industrie et les collectivités locales et territoriales.

Lire la suite...

Installation de Yam sur une Redhat Enterprise 4

Yam [1], développé par le prolifique Belge Dag Wieers[2], permet la création d'un repository Yum pour centraliser ses mises à jour de distribution Linux basée sur des RPM (fedora, Redhat Enterprise, etc.). Détaillons ici la mise en oeuvre pour Redhat Enterprise [3].

Notes

[1] Le site de Yam

[2] Le site de Dag Wieers’s

[3] D'après un excellent article de Gary Law en anglais situé ICI

Lire la suite...

Plateformes de développement collaboratif

Après le précuseur Sourceforge, qui a fait de son logiciel libre un logiciel commercial, d'autres plateformes de développement collaboratif ont vu le jour à partie de la dernière version libre de Sourceforge.

En est témoin par exemple GForge, qui motorise pas mal de plateformes de développement de logiciels libres. Une rapide recherche avec les tags avancés de Google (inurl:gforge) m'en a montré un nombre incalculable.

J'en ai sélectionné une vingtaine qui se trouve désormais dans la barre de liens. Il est fort probable qu'avec ceux ci, vous puissiez accéder à la quasi totalité du logiciel libre accessible sur le marché...

Bonne lecture!

Web 2.0 (Aka Ajax)

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Netvibes est l'apologie d'une nouvelle technologie nommée Ajax (Asyncronous Javascript and XML). A découvrir sur http://www.netvibes.com/

Mais vous pouvez aussi découvrir plus de 50 applications Web2.0 (définition) sur http://www.econsultant.com/web2/index.html

Après avoir lancé un kit 'Ajax', Interakt passe sa MX Kollection à Ajax et cherche des Beta Testeurs. Voir ce que peut donner leur MX Kollection ICI

D'autres sociétés passent également à Ajax, comme Map24 qui met en place un système de cartographie Ajax. Le fonctionnement est similaire à celui des API Google: une clé permet d'accéder à l'API. Voir la description de l'API ICI, ou les démos Ajax.

Updates: